Bols tibétains 7 métaux : Spécificités et Histoire

Vous avez certainement entendu parler des bols tibétains 7 métaux ! En effet il s’agit d’une forme particulière de cloche renversée que l’on fait raisonner à l’aide d’un maillet.

En effet comme son nom l’indique. Il provient de la tradition tibétaine qui lui a donné une certaine spécificité surtout au niveau de sa composition: un alliage de sept métaux différents dont chaque métal se rapporte à un des sept chakras selon certaines sources alors que selon d’autres ces métaux font référence à sept corps du Système Solaire.

Quels sont les métaux qui composent le bol tibétain? Et à quoi réfèrent-ils ?

Le cuivre

Le bol tibétain 7 métaux se compose premièrement et principalement du cuivre qui, associé à la planète Venus, au Vendredi et au chakra du cœur,est nécessaire en petite dose au développement de la vie. Grâce à ses propriétés antibactériennes, insecticides et antiparasitaires, il est utilisé en homéopathie et traitement de spasmes et de troubles du comportement (cuprum metallicum).

L’étain

Aussi le bol tibétain se compose de l’étain qui est un métal de couleur gris-argent utilisé comme protection du cuivre contre l’oxydation. On l’utilise également en homéopathie pour traiter les bronchites et les migraines (stannum metallicum). L’étain est associé à la planète Jupiter, au Jeudi et au chakra du 3ème œil.

Le fer

Certainement ces sept métaux comportent le fer qui est le métal le plus commun dans notre environnement et qui est présent dans notre organisme surtout dans le sang et qui est utilisé aussi en homéopathie pour traiter les anémies.

Ce métal est associé à la planète Mars, au Mardi et au chakra de la racine.

Le plomb

Classé comme toxique et cancérigène. Le plomb, grâce à l’exploitation industrielle, est présent en grande quantité dans l’environnement.

Le plomb est associé à la planète Saturne, au Samedi et au chakra de la couronne.

Le mercure

Le 5ème métal est également toxique utilisé dans la composition de certains vaccins et le soin des intoxications aux métaux lourds. Il est associé à une planète qui porte son nom, au mercredi et au chakra de la gorge. Ici on parle du mercure bien sûr !

L’argent

L’argent est présent dans cet alliage aussi. Il est associé à la lune, au Lundi et au chakra sacré.

A quoi sert-il ? Et bien en étant un germicide, un analgésique et aussi un désinfectant, il est utilisé pour soigner des affections gynécologiques et psychologiques en homéopathie (argentum metallicum).

L’or

Enfin le 7ème métal est l’or qui est un métal noble associé au Soleil, au Dimanche et au chakra du plexus solaire. Il est utilisé en homéopathie pour soigner l’hypertension et l’alcoolisme (aurum metallicum).

Si on peut définir un bol tibétain 7 métaux ça sera un bol chantant traditionnel qui, grâce à ses métaux originaux, vous permet d’obtenir un son très pur dont la résonance est semblable à celle résonné dans les montagnes du Népal ou du Tibet dans le siècle dernier.

Et là il va devoir mettre le point sur l’histoire du bol tibétain 7 métaux. D’après-vous de combien de temps date le bol ? Pourquoi l’avait-on inventé ? Et quelle était son utilisation auparavant ?

Tout savoir sur les bols tibétains 7 métaux

Les bols tibétains remontent à l’âge de bronze selon ses traces matérielles. Auparavant, on les utilisait lors des cérémonies funéraires et aussi lors des cérémonies de prière et de méditation. Ils sont produits dans tout le Tibet, l’Inde et le Népal.

En effet, on n’a pas pu préciser la date précise de fabrication du bol tibétain mais on a pu savoir qu’il ya plus de 5000 ans que les nomades martelaient des bols en cuivre pour faire la cuisine.

Plus tard, en travaillant les alliages de différents métaux, le laiton a supplanté le cuivre pour le même usage culinaire.

Les forgerons nomades ont par la suite travaillé des alliages beaucoup plus sophistiqués et les chamans se sont intéressés aux vibrations que provoquaient la percussion de ces bols. Le bol tibétain est alors né. Puis de génération en génération les alliages et les techniques de martelage se sont affinés.

Peu à peu, les chamanes ont commencé à transmettre leur savoir aux prêtres de la religion Bôn qui était celle de l’Himalaya avant le Bouddhisme. Tout naturellement quelques siècles plus tard, lorsque le bouddhisme a supplanté cette religion, la tradition des bols est passée chez les tibétains bouddhistes. Les tibétains étaient des mineurs qui apportaient les différents métaux qui composent cet alliage.

Les tibétains avaient l’or et les népalais avaient les compétences.

C’est ainsi qu’on arrive à l’équilibre des 7 métaux des bols tibétains.

Le bol tibétain, un instrument fragile pourvu d’une puissance extraordinaire qui crée une onde et émet une note harmonieuse grâce à sa vibration qui traverse le corps et produit un bien-être d’exception.

Histoire des bols tibétains 7 métaux

L’histoire du bol tibétain remonte eu 8ème siècle à peu près Apr. J-C.
Ces bols venaient de l’Inde au Tibet en même temps que le bouddhisme fut introduit au Tibet par le grand maître bouddhiste Padmasambhava.

L’antiquité du bol tibétain 7 métaux joue un rôle primordial dans sa propagation dans plusieurs pays dans nos jours qui l’utilisent pour plusieurs raisons (méditation, musique, soins……) ce qui accroît son prix et lui permet d’occuper une place importante dans le marché.

(13)